reconcilier.jpg

Le Service catholique des Funérailles propose un parcours d'une journée pour réfléchir, collectivement et individuellement, sur son rapport à la mort.

Cette journée redonne à la mort une place dans la vie de chacun, en vue de témoigner de l'au-delà et de la résurrection. 
 

 


 

Un parcours qui va du déni contemporain de la mort et ses conséquences sur la vie quotidienne, en passant par l’importance des deuils et la place de nos morts dans nos vies, jusqu’au témoignage de la foi en la résurrection.

Les participants travaillent  en petits groupes, à partir d’un texte, dans un souci d’écoute mutuelle. La pédagogie de cette session passe en effet par l’écoute de ce que l’autre a à dire de ce sujet qui touche tous les êtres vivants sans exclusive. 


Les sociétés occidentales souffrent d'une incapacité à assumer la mort comme une réalité de toute vie. L'étape ultime de toute existence, devenue inassumable, irregardable, est perçue comme un mur sur lequel les vies se fracassent. Mieux vaut dès lors s'en détourner et jouir de la vie présente. 

Pourtant, le Pape François, dans le film de Wim Wenders, "Un homme de parole" affirme qu'il faut se réconcilier avec la mort. Cette invitation est venue rencontrer une conviction que porte le SCF. Témoin depuis bientôt vingt ans des forces de vie à l'oeuvre au long des parcours rituels des obsèques qu'il accompagne, ce Service se sent appelé à contribuer à aider nos contemporains à se réconcilier avec la mort. Il le fait concrètement en mettant sur pied une session d'une journée destinée à tous les hommes et toutes les femmes, et particulièrement les personnes chargées de l'accompagnement des familles en deuil au sein de l'Eglise catholique. 

Si vous êtes interessés par cette session, vous pouvez nous contacter par mail : sereconcilieraveclamort@s-c-f.org

Prochaines sessions en 2020: 

Marseille :  jeudi 26 mars, jeudi 7 mai, vendredi 12 juin

Paris:  jeudi 23 avril, jeudi 14 mai, jeudi 11 juin dans le XVème arrondissement