Etudes/ Enquêtes

sondage.jpg

 

Etude Opinion Way

Ce sondage exclusif a été mené par OpinionWay à la demande du Service Catholique des Funérailles, en octobre 2017  Une dizaine de questions ont été posées afin de nourrir la réflexion entreprise par le SCF sur le rapport à la mort et l’évolution des rites funéraires.
 
L'étude révèle quelques grands enseignements : 

  • la pensée de la mort reste très fréquente à l’esprit des Français, notamment celle de leurs proches. Se rémémorer ses proches disparus provoquent avant tout de la tristesse et de la nostalgie. 
  • Cette place importante qu'occupe la mort dans le monde intérieur des français ne se retrouve pas ou peu dans la société en général, où la parole autour de la mort tend à être bridée. L’opinion publique se montre très partagée quant à la place que  la société laisse à la question de la mort et se scinde en deux sur la question de savoir si l’on en parle suffisamment ou pas.
  • Néanmoins, parler de proches décédés est plus facile, même si le deuil fait l’objet de pudeur et que la société actuelle compte le sujet de la mort parmi ses tabous. Pourtant la parole est libératrice et les français portent un regard positif sur le fait de parler de la mort.
  • Enfin, de façon notable, on remarque que les personnes pratiquant régulièrement une religion et se rendant à des offices doivent y trouver un lieu d'échange et de parole où la question de la mort n'est pas écartée. Elles ressentent moins de tabou sur la question de la mort et sont davantage liberées à ce sujet que les personnes ne se rendant jamais à un office religieux.

 

Télécharger le sondage complet